Vécue par beaucoup de monde comme l’une des pires expériences de leur vie. Donnant l’impression de mourir et étant presque impossible à surmonter, la paralysie du sommeil est un véritable fléau. Il nous faut en parler.

J’avoue, j’exagère un peu, mais je dois vous garder attentif, car c’est un sujet important, plus important que ce que beaucoup pourraient croire.

Définition du pourquoi du comment

On définit la paralysie du sommeil comme étant un trouble du sommeil où une personne se retrouve paralysée et qui en plus de cela, se voit être prise d’hallucinations en tout genre. Ces hallucinations sont pour la plupart effrayantes et même traumatisantes.

Pourtant la paralysie, quand on dort, c’est plutôt normal. En effet, imaginez que nous reproduisions tous les gestes de nos rêves dans la réalité. Nous ferions beaucoup de dégâts non ? C’est grâce à la paralysie partielle du corps que nous pouvons dormir en toute sécurité.

Toutefois, il arrive que la paralysie du sommeil se déclenche alors que vous n’êtes pas encore endormi, ce qui provoque pour faire court, un rêve dans la réalité. C’est ce rêve que les gens redoutent le plus dans une paralysie du sommeil. Il semblerait que pour la plupart des gens, il soit vécu comme vraiment très effrayant.

La paralysie du sommeil est provoquée plus facilement chez les gens qui ont des horaires de sommeil irréguliers ou qui consomment des stimulants tels que le café, le tabac ou certaines drogues.

La paralysie dure entre quelques secondes et plusieurs minutes et est difficile à stopper. Si vous ne savez pas ce qui vous arrive, attendez-vous à des sensations intenses et désagréables. Cela dit, une fois que vous savez ce qui vous arrive, la paralysie est vraiment facile à vivre, voire utile pour réaliser des rêves lucides. Nous le verrons dans le prochain article.

Avant cela, j’aimerais simplement remettre un peu les choses au clair. Je ne souhaite pas que vous pensiez que la paralysie du sommeil soit quelque chose à éviter absolument. Pire que vous renonciez à apprendre à devenir maître de vos rêves par peur de croiser ce phénomène. La paralysie du sommeil, au même titre que les rêves, peut être contrôlée par celui qui la vit. Une paralysie du sommeil peut être vécue de façon très agréable, pour peu que :

Vous sachiez que c’en est une,

Vous ayez envie d’en modifier le cours,

Vous croyiez que cela est possible et facile,

Vous ayez des pensées positives.

Une fois ces conditions réunies, vous avez toutes les clés en main pour vivre cette expérience de façon positive, l’utiliser pour améliorer la fréquence de vos rêves lucides et passer des nuits plus intenses. À présent nous voilà prêts à passer à la suite : les techniques d’induction.

%d blogueurs aiment cette page :